Élagage

L’élagage consiste à orienter ou limiter le développement d’un arbre. On appelle généralement élagage l’arboriculture ornementale. On distingue l’élagage sylvicole, l’élagage fruitier et l’élagage ornemental. L’élagage est aussi un processus biologique naturel d’abandon des branches, ou parfois d’une partie du houppier (descente de cime), afin d’optimiser les ressources et dépenses d’énergie de l’arbre.

Nous pratiquons l’élagage raisonné et nous opposons fortement à l’élagage sévère. Découvrez en plus sur l’élagage raisonné »

Pourquoi tailler un arbre :

S’il est bien situé dans un milieu lui convenant, dans son développement aérien et souterrain, l’arbre n’a pas besoin d’être taillé. En revanche, une taille mal maîtrisée techniquement peut faire courir des risques importants à l’arbre et aux personnes se trouvant à proximité.

Trois raisons principales de tailler :

  • Assurer la sécurité des usagers
  • Renforcer le rôle esthétique de l’arbre
  • Intervenir pour des raisons sanitaires.


Taille d’entretien des formes libres

Nettoyage du houppier et mise au gabarit :

Élimination du bois mort, branches gênantes et gourmandes.

Éclaircie du houppier :

Allègement de la charpente en supprimant des ramifications, le volume de l’arbre est conservé, la transparence est plus importante, ceci permet de réduire considérablement les problèmes d’ombrage et d’aérer la couronne.

Réduction de la couronne :

Réduction du volume global de l’arbre sans à avoir recours aux méthodes très mutilantes, taille des extrémités des rameaux en utilisant des tire-sèves.


Taille d’adaptation (aux réseaux électriques, téléphoniques, bâtiments)

Cette intervention permet d’adapter au mieux un sujet aux contraintes environnantes, sans avoir recours aux tailles mutilantes (étêtage , suppression de la quasi totalité du houppier de l’arbre). Celà permet de conserver l’intégrité du sujet ainsi que sa beauté, tout en répondant aux impératifs de sécurité des réseaux.


Taille d’entretien des formes architecturées

Conduite du houppier des arbres dans une forme donnée pour obtenir des formes type rideaux, marquises, tonnelles. Cette taille doit être légère et régulière, une fois voire deux fois par an.


Taille de formation

Se pratique dès le plus jeune âge du sujet pour éliminer les défauts de structure, fabriquer une forme et conformer les dimensions de la couronne aux contraintes environnantes.


Haubanage

Le haubanage a pour but de consolider et de renforcer des parties d’arbres susceptibles de briser en raison de déficiences structurales naturelles ou résultant de tailles mutilantes (étêtage). On l’emploie :

  • Dans le but de renforcer les branches indispensables à la forme naturelle ou à la valeur esthétique de l’arbre, et qui nécessitent un support à des fins sécuritaires.
  • Dans le but de renforcer les aisselles fendues ou faibles , alors qu’un élagage risque de briser la forme ou de diminuer la valeur esthétique de l’arbre.